L’EGLISE SAINT PIERRE ET PAUL DE MONTCEAUX L’ETOILE


Classée Monument Historique le 16 novembre 1893

 

 « Placée sous le vocable des saints Pierre et Paul, la petite église de Montceaux-l’Etoile, qui Photo 1 Eglise Montceauxrelevait de l’église d’Anzy-le-Duc, a été construite au début du XIIe siècle dans un appareil moyen mêlé de moellons. Elle présente une nef unique à quatre travées. La quatrième, plus étroite, est voûtée en coupole sous le clocher. Sur le choeur s’ouvre une abside en cul-de-four percée de petites baies en plein cintre aujourd’hui murées.
Cette abside a été crevée en 1775 pour communiquer vers l’arrière avec une chapelle construite dans un style néo-classique. A l’intérieur on peut noter sur le mur gauche de la nef une peinture murale qui semble remonter au XVIe siècle et qui représente un saint avec un donateur (saint Vincent ?).
A l’extérieur, la nef est épaulée par quatre contreforts droits à glacis entre lesquels s’ouvrent les baies fortement ébrasées. Au-dessus du choeur s’élève un clocher carré à deux étages séparés par des bandeaux à moulures. Les baies jumelles du niveau inférieur s’inscrivent sous une archivolte enveloppante comme dans la tour d’Anzy-le-Duc, alors que celles de l’étage du beffroi sont simplement surmontées d’une arcature lombarde.

 

 

Photo 2 Eglise Montceaux

 

 

 

Le principal intérêt de ce petit édifice réside dans son petit portail d’entrée et le tympan qui le surmonte, édifiés vers les années 1125-1130.


Comme à Anzy-le-Duc et Saint-Julien-de-Jonzy, le tympan ainsi que le linteau - sculptés dans un seul bloc de pierre - représentent la scène de l’Ascension : le Christ avec son nimbe crucifère s’inscrit dans une mandorle soutenue par deux anges qui s’envolent. Au registre inférieur, sur le linteau, sont regroupés quatorze personnages nimbés et traités en bas-relief, parmi lesquels on distingue la Vierge et saint Pierre avec une grande clef.

 

 

 

 

 

Photo 3 Eglise Montceaux

 

Peu après le rétablissement du culte en 1804, le portail avait été masqué par une annexe construite en avant de la façade. Cette adjonction avait pour but d’accroître le nombre de places intérieures par suite du regroupement de la paroisse de Vindecy avec celle de Montceaux-l’Etoile. Mais, par suite de l’érection d’une nouvelle paroisse à Vindecy et la construction d’une église vers les années 1875, ce « mauvais vestibule moderne » fut jugé inutile. Il fut démoli lors des importants travaux de restauration de l’église en 1900 et 1901. »


Frédéric Didier – Architecte en Chef des Monuments Historiques.

 

 

 

 

 

 

Photo 4 Eglise Montceaux

 

 

 

Les toitures et l’extérieur de l’église ont été restaurés en 1997 et 1998, l’intérieur en 2007-2008.
En 2008, ont été créés spécialement pour l’église sept vitraux par Kim En Joong.

 

 

 

 

 

 

 

 

Pour remonter en haut de page